Le Pays Basque



En basque : Euskadi


Région d'environ 20 000 km² s'étendant sur les deux versants des Pyrénées occidentales, à la fois en Espagne (pour les quatre cinquièmes) et en France.

Le Pays basque français


Situé au nord des Pyrénées, le Pays basque français occupe la partie occidentale des actuelles Pyrénées-Atlantiques. Il s'étend du pic d'Anie à Hendaye et offre des reliefs d'altitude moyenne (2 017 m au pic d'Orhy et 900 m à la Rhune), entaillés par de nombreux cours d'eau (Saison, Bidouze, Nive). Le climat océanique et pluvieux favorise l'élevage bovin et ovin (sur les pâturages pyrénéens) et les forêts. Les céréales, les fourrages, les pommiers et la vigne couvrent les collines et les fonds de vallées. Les traditions artisanales se sont maintenues (textiles, chaussures) dans une région peu industrialisée. La pêche est fort active à Saint-Jean-de-Luz (thon, sardine), le littoral attirant les touristes (Biarritz, Hendaye), de même que l'intérieur (grottes d'Oxacelhaya, Cambo-les-Bains, vallée de la Nive). L'industrie moderne s'est développée à Bayonne et au Boucau.

Le Pays basque espagnol

Le Pays basque espagnol est une communauté autonome, située au sud des Pyrénées et composée des provinces d'Álava, de Guipúzcoa et de la Biscaye. Il s'étend sur 7 261 km2 et compte 2 191 100 h. (Basques). Sa capitale est Vitoria. Bordant l'Atlantique et s'appuyant sur les Pyrénées et les monts Cantabriques, le pays bénéficie d'un climat océanique favorable aux prairies et aux forêts. Les fonds de vallées sont cultivés en maïs, blé, pommes de terre et arbres fruitiers. Vers l'intérieur, l'élevage des ovins occupe les versants pyrénéens. Le littoral, fort découpé, abrite de très nombreux ports de pêche et de commerce; il groupe l'essentiel des activités industrielles grâce à Bilbao (proche du minerai de fer et du charbon des Asturies): sidérurgie, métallurgie, constructions mécaniques, automobiles et navales, textiles, chimie, papeterie, bois. Avec Saint-Sébastien, le tourisme y occupe une grande place en profitant d'un excellent réseau de communications (chemin de fer, routes et autoroutes).
Histoire

Il n'y a jamais eu, dans l'histoire, d'état basque, mais le peuple basque, dont les origines, aujourd'hui encore, restent mystérieuses, a réussi à conserver au cours des siècles une remarquable homogénéité. Après environ cinq cents ans d'occupation romaine, les Basques subirent les invasions des Wisigoths, des Francs et des Arabes. Ils furent un moment réunis au royaume de Navarre, qui connut sa plus grande extension sous le règne de Sanche III le Grand (1000-1035). Mais cette unité ne dura pas. Entre le XIIe et le XVIe siècle, le Guipúzcoa, l'Álava, la Biscaye et une grande partie de la Navarre furent annexés à la Castille. La Soule, le Labourd et la Basse-Navarre se trouvèrent rattachés au domaine royal français, les deux premiers au XVe siècle, la troisième en 1589. Les provinces basques espagnoles conservèrent des privilèges particuliers, les fueros, mais la centralisation de plus en plus poussée de l'administration espagnole au XIXe siècle poussa le Pays basque à revendiquer l'autonomie, voire l'indépendance. Aujourd'hui encore, le mouvement révolutionnaire ETA (fondé en 1959) poursuit la lutte pour les libertés basques, bien qu'un statut d'autonomie ait été introduit par référendum en octobre 1979. L'arrivée au pouvoir des socialistes en 1982 ne fit pas taire les revendications ni les violences, dont le Pays basque français subit les contrecoups.

Villes du Pays Basque


Bayonne

Biarritz

Anglet

St Jean de Luz

Hendaye